Séparer les déchets organiques est important, car ils représentent près de 50% de nos déchets ménagers résiduels.

Tout aussi important pour les cafeteria, cantines et autres restaurations collectives.

Ils peuvent être recyclés par biométhanisation, un procédé permettant la production d’énergie verte et de compost de qualité.  Un geste non négligeable pour la planète.

                                                        

Qu’est-ce qu’une collecte organique

Le sac orange fait son apparition sur base volontaire dès 2017 pour l’ensemble de la région bruxelloise (après une phase test concluante étalée sur ces 4 dernières années) afin de diminuer jusqu’à 50% les déchets organique du sac blanc. Le tri des déchets organiques permet de mieux les valoriser grâce à la biométhanisation. Celle-ci permet alors de produire de l’électricité verte avec récupération de la chaleur et du compost.

Seuls les déchets suivants sont acceptés :

  • restes de repas
  • épluchures de fruits et légumes
  • marcs de café et sachets de thé
  • papiers essuie-tout
  • mouchoirs et serviettes en papier
  • aliments périmés (sans emballages)
  • emballages biodégradables (sacs bio)

Les déchets suivants sont refusés :

  • os, carcasses, arêtes
  • coquilles d’œufs, de noix, d’huitres, de moules…
  • noyaux
  • déchets de jardin (branchages, feuilles mortes, fleurs fanées, mauvaises herbes, plantes, tailles de haies et d’arbustes, tontes de pelouse) – à mettre dans le sac vert
  • litières, même biodégradables
  • cendres de bois
  • langes

Les objectifs européens se font de plus en plus pressants afin de diminuer drastiquement l’impact sur l’environnement. La réduction des déchets et l’utilisation de produits biodégradables sont aujourd’hui indispensables pour obtenir de nouveaux résultats.